Signature Patrice Vergriete Maire de Dunkerque et Président de la communauté urbaine

MAIRE DE DUNKERQUE - PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ URBAINE

Tisser du lien social dans tous les quartiers

Les Dunkerquois ont le sens de la fête. Nous organisons ou soutenons ces moments privilégiés de convivialité où se construit l’esprit de quartier et le lien social. Dans un contexte national marqué par la menace terroriste, nous avons souhaité maintenir ces événements, malgré la hausse considérable du besoin de sécurisation, auquel nous avons fait face, notamment pour le Carnaval.

Une cérémonie de vœux moderne

C’est un nouveau rendez-vous que les Dunkerquois ont désormais coché dans leur calendrier annuel : le « Gala des Etoiles » rassemble plusieurs milliers de Dunkerquois au Kursaal pour un véritable show à l’américaine. Deux heures de spectacles lors desquelles les talents de notre ville sont mis à l’honneur. Parallèlement à cette cérémonie, chaque quartier conserve une cérémonie de vœux à la population plus traditionnelle.

Des festivités dans tous les quartiers

« Dunkerque en couleurs », « Festi-Fort », « Au fil des canaux », le bal international de quartier au Jeu de Mail, la fête de l’îlot de l’Île Jeanty… Les habitants de tous les quartiers ont plaisir à se retrouver lors de ces moments festifs et rassembleurs, auxquels il faut ajouter les nombreuses brocantes et braderies. Nombre de ces fêtes ont été étoffées, et certaines, comme « Un dimanche au Château », qui a lieu dans le parc du Château Coquelle le premier dimanche de juillet, ont même été relancées.

Si l’on ajoute le Carnaval, les moments sportifs ou culturels, la saison estivale, le printemps de la Place Jean-Bart, Dunkerque la féérique, les ducasses (Rosendaël, Mardyck…) et les fêtes thématiques, comme la semaine du végétal, cela donne un calendrier très dense. Oui, il se passe toujours quelque chose à Dunkerque !

Sécuriser le Carnaval

Ces dernières années ont été marquées par le contexte très particulier de la menace terroriste, et l’état d’urgence qui en a découlé. La hausse de la demande en sécurité de la part des services de l’Etat a clairement poussé certaines collectivités à annuler les manifestations les plus emblématiques. Lille, par exemple, a annulé sa braderie en 2017. Grâce à l’excellente collaboration entre la Ville, les associations carnavalesques et les services préfectoraux, nous avons, pour notre part, souhaité et réussi à maintenir le Carnaval, événement par nature difficilement sécurisable s’il en est. Nous avons assumé la hausse du budget qu’engendrait la sécurisation  car nous savions pouvoir compter sur des carnavaleux respectueux et compréhensifs.

Partagez :
consequat. lectus tempus pulvinar leo. sit Phasellus