Signature Patrice Vergriete Maire de Dunkerque et Président de la communauté urbaine

MAIRE DE DUNKERQUE - PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ URBAINE

Un toit pour tous

Une politique logement ambitieuse est un impératif pour renforcer l’attractivité résidentielle de Dunkerque et attirer de nouveaux habitants. Pour ce faire, nous avons agi sur trois leviers : la quantité, la qualité et l’accessibilité financière. De fait, nous avons amélioré sensiblement l’habitat et favorisé son adaptation aux enjeux actuels : programmes de logements neufs, rénovation d’immeubles anciens, renforcement du lien logement-travail, expérimentations de nouvelles formes d’habitat, aménagement de logements adaptés au handicap comme au vieillissement, abattement fiscal pour les primo-accédants…

Garantir l’égalité d’accès au logement social

Le parc locatif social représente plus de 10 000 logements sur le « Dunkerque historique ». Plus de 3000 demandes de logements sociaux sont formulées chaque année pour environ 1500 attributions. Sur ces 3000 demandes, près de 50% concernent des demandes de déménagement au sein du parc HLM. Une demande de logement sur deux est présentée par une personne isolée. Face à ce volume de demandes, il devenait urgent d’apporter une réponse exempte de critique (clientélisme, absence de transparence…). Désormais, toute demande de logement social transitant par le service logement de la Ville fait l’objet d’une cotation en fonction de 5 priorités : rapprochement domicile travail, nature du logement occupé (sous occupation, suroccupation, logement non décent, logement non adapté à l’état physique du demandeur…), événement contraint (congés pour vente, séparation…), environnement dégradé ou délai d’attente anormalement long.

Les dossiers déclarés prioritaires en fonction de cette cotation sont présentés par la Ville auprès des bailleurs sociaux depuis le 1er janvier de cette année.

Les premiers immeubles concernés par l’opération de rénovation d’Action Logement sont ceux du quai de Mardyck, à quelques centaines de mètres de la gare.

Favoriser l’accession à la propriété

25% des personnes quittant le territoire le font faute d’offre adaptée. Sur Dunkerque, l’accession à la propriété dans le neuf était devenue très difficile, l’offre en accession en maison individuelle était devenue quasiment inexistante. Le développement d’une accession à coût maitrisable correspondant aux attentes des Dunkerquois est désormais possible. Ainsi, depuis 2016, de nombreux logements sociaux ont été proposés à la vente à leurs occupants tant en collectif qu’en maisons individuelles, à des prix sensiblement inférieurs aux prix du marché. Parallèlement, une production de maisons individuelles neuves à prix maitrisés a été développée sur Petite-Synthe et sur le Grand-Large.

Un programme de logements neufs se finalise dans le quartier Saint-Nicolas, à Petite-Synthe. Un mail piéton sécurisera la mobilité de ses abords, et son rez-de-chaussée accueillera un pôle santé.

Trente immeubles anciens rénovés en centre-ville

Le nombre très important d’immeubles en friche dans le centre-ville de Dunkerque était devenu un symbole de son déclin. Comment une ville avec autant d’atouts, telle la gare TGV, pouvait-elle être tant désertée ? Pour remédier à cela, nous avons convenu, avec « Action Logement », d’une action forte de rénovation de l’habitat ancien. « Action Logement » acquerra 30 immeubles sur Dunkerque dans les cinq prochaines années sur les secteurs Gare, Soubise et Basse-Ville. Une fois les travaux de rénovation réalisés, ces immeubles deviendront des logements locatifs à destination notamment des jeunes travailleurs et des étudiants ou des appartements en accession à la propriété à coût maîtrisé. Dès 2018, une première opération sera lancée sur deux immeubles en quartier Gare, quai de Mardyck.

En friche depuis des années, l’ancienne gendarmerie puis résidence pour personnes âgées vient d’être réhabilitée en logements.

Reflex’Adaptation, Reflex’Acquisition, Reflex’Energie… des aides au logement bienvenues

Avec « Reflex’Adaptation », la Communauté urbaine vous aide à adapter votre logement aux enjeux du vieillissement ou du handicap.

Avec « Reflex’Energie », c’est l’amélioration de la performance énergétique de votre logement qui est recherchée.

Enfin, « Reflex’Acquisition » est un abattement fiscal qui permet le remboursement de 80% de la taxe foncière pendant deux ans pour quiconque achète un logement sur le territoire de la Communauté urbaine en n’ayant pas été propriétaire les deux années précédant l’achat. Une aide bienvenue, notamment pour les jeunes, qui doivent souvent s’équiper lorsqu’ils deviennent propriétaires.

Une innovation nationale : le dispositif « Louer pour l’emploi »

Quand un salarié (re)trouvait un contrat de travail, il lui fallait en moyenne attendre 8 mois pour obtenir un logement social. Le parc locatif privé est une solution pour accompagner la mobilité géographique des actifs et renforcer le lien emploi/logement. Aussi, il fallait que la mobilisation du parc locatif privé réponde aux besoins des salariés, pour lesquels la mobilité est essentielle dans leur parcours professionnel. Au regard de ces enjeux, nous devions organiser une offre locative privée accessible aux salariés. C’est pourquoi nous nous sommes engagés, avec le groupement de bailleurs « Action logement », à proposer une offre de logements privés accessibles financièrement, quitte à ce qu’Action logement finance pour une durée déterminée une partie du loyer. Le propriétaire est lui aussi sécurisé et incité financièrement à la rénovation, notamment énergétique, de son logement.

Partagez :
et, leo. Donec dolor. justo dictum libero. in