Signature Patrice Vergriete Maire de Dunkerque et Président de la communauté urbaine

MAIRE DE DUNKERQUE - PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ URBAINE

Rémy BECUWE est sur la liste de Patrice VERGRIETE !

4 février 2020

On le connaît pour son engagement humanitaire. On le reconnaît aussi à ce ciré jaune de musicien officiel du Carnaval qu’il a porté avec fierté, très jeune. Du haut de ses 26 ans, Rémy a déjà vécu plusieurs vies ! Il a été un des équipiers de la première heure de Dunkerque en mouvement, son premier et son seul engagement politique, pour ses deux villes de cœur : Saint-Pol-sur-Mer et Dunkerque.

« Je serais très fier de poursuivre le travail que nous avons lancé au côté de Patrice VERGRIETE durant ce mandat », dit-il. Un travail symbolisé à ses yeux par deux actions qui lui sont chères : « la métamorphose en cours du Fort de Petite-Synthe qui donne une nouvelle image positive à l’ouest dunkerquois » et le projet « Odyssée » pour permettre à chaque jeune de vivre un séjour à l’étranger. « Ce sont deux dimensions importantes : rendre notre ville plus belle, plus attractive et en même temps ouvrir de nouveaux horizons, permettre aux jeunes de vivre leurs rêves. »

Pour Rémy BECUWE, conseiller municipal délégué à l’animation de quartier, cette volonté d’ouverture s’est aussi traduite dès le début du mandat par la possibilité donnée à de jeunes amateurs dunkerquois d’accéder au rôle de musicien officiel du Carnaval, en lien étroit avec les harmonies, les groupes de musiciens et les tambours majors. « Pour beaucoup d’entre eux, ce rêve semblait inaccessible jusqu’ici. »
Rémy, lui, a dû ranger son tambour en 2014. Il en parle avec un peu de nostalgie, mais aussi avec la fierté de son engagement. « Je remercie Patrice pour la confiance qu’il nous témoigne. Sa façon de travailler, sa faculté à écouter les gens de son équipe, c’est ce qui me donne envie de continuer. Sa capacité à rassembler aussi. Nous partageons tous les deux une admiration commune pour Nelson Mandela. »

Ce rassemblement est à ses yeux la marque de fabrique de Dunkerque en mouvement. « Quelles que soient nos sensibilités, dit-il, nous nous y retrouvons pour faire en sorte d’améliorer le quotidien des habitants et pour faire avancer notre territoire, c’est notre priorité. » Et Rémy entend mettre toute son énergie pour que Saint-Pol-sur-Mer, sa ville, la ville de ses parents, puisse y prendre toute sa part.

« A Saint-Pol-sur-Mer, il y a des associations hyper dynamiques qui ne demandent qu’à s’investir davantage.
Nous devons leur donner cette chance ! »

« Nous sommes à la fois très fiers d’être Saint-Polois et très agacés de voir l’état d’endormissement de notre commune ! Nous avons pourtant plein d’atouts, des associations hyper dynamiques qui ne demandent qu’à s’investir davantage, plein de jeunes qui ont envie de s’impliquer. Nous devons leur donner cette opportunité. C’est aussi ce que Patrice a réussi à Dunkerque : faire émerger de nouvelles personnes. Je fais partie des gens qui ont eu cette chance. »
« Dunkerque a retrouvé une dynamique, la fierté de porter une image positive. Saint-Pol-sur-Mer doit pouvoir en profiter aussi ! Et pour moi, cela doit notamment se traduire dans le domaine de l’embellissement des espaces publics, de l’animation de la ville et de la sécurité.

Engagé à titre personnel et bénévole dans les dispositifs de secours d’une grande organisation humanitaire, dont il est le responsable local, Rémy a lui aussi déjà essuyé quelques tempêtes dans sa vie. Aux Antilles, après le passage de l’ouragan Irma. Comme à Dunkerque, tout près de chez lui. « Cet engagement me permet de rester connecté aux difficultés les plus profondes des gens. » De rester « utile » sans doute aussi à ses yeux, au service des autres.

Partagez :
nunc dapibus quis ut facilisis Donec Curabitur nec