Signature Patrice Vergriete Maire de Dunkerque et Président de la communauté urbaine

MAIRE DE DUNKERQUE - PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ URBAINE

Christine DECODTS est sur la liste de Patrice VERGRIETE !

12 février 2020

Quand il s’agit de nous dire qui elle est, Christine préfère parler des autres. Des habitants du Jeu de Mail, du Carré de la Vieille, de Guynemer et plein d’autres encore avec lesquels elle a partagé sa vie, au fil de ses missions professionnelles. Christine parle aussi de ses racines, de ses grands-parents, bateliers dunkerquois et marins fort-mardyckois, de ce « courage » dont ils ont dû faire preuve dans une vie quotidienne assez rude. C’est cet héritage, sans doute, qui a donné du sens à sa vie et lui a donné un cap auquel elle est restée fidèle.

Quand on a une vision un peu technocratique de la politique de la ville, le mieux c’est encore d’écouter Christine DECODTS en parler : « J’ai eu la chance de travailler en proximité avec les habitants du Jeu de Mail, du Carré de la Vieille, puis des quartiers de Saint-Pol-sur-Mer… Tous les matins, en arrivant je savais pourquoi et pour qui j’étais là ! J’ai appris énormément à leurs côtés. Ce sont des quartiers qui concentrent beaucoup de difficultés, c’est vrai, mais beaucoup de richesse aussi. On y est forcément plus inventifs et on se serre les coudes. » 

« Je me souviens de mes débuts de cheffe de projet à Saint-Pol-sur-Mer. Un jour de fête de quartier, une personne m’avait dit : Tu ne resteras pas longtemps, c’est dur ici ! J’y ai passé 24 ans et j’y ai pris beaucoup de plaisir. »  

C’est sur ce terrain de la politique de la ville que Christine a rencontré Patrice VERGRIETE, chargé de mission auprès du ministre Claude BARTOLONE au moment de la mise en œuvre des Grands Projets de Ville dont a notamment bénéficié à l’époque le secteur du Boulevard de l’Aurore à Saint-Pol-sur-Mer. « Patrice a toujours marqué son intérêt pour la dimension humaine de la politique de la ville, plus particulièrement pour les questions liées à l’avenir des jeunes les plus éloignés de l’emploi, de ceux qui avaient le plus de difficultés à poursuivre leurs études. Nous partageons ces valeurs. Le Maire de Dunkerque est un enfant des Glacis, moi je suis une enfant des HLM de la Basse Ville. Je passais une bonne partie de mon temps libre dans la bibliothèque en préfabriqué du quartier. Quand je vois la nouvelle BIB aujourd’hui, ça me fait du bien, c’est un équipement fabuleux ! »

« La qualité d’écoute, la simplicité du contact avec les habitants que je connais chez Patrice VERGRIETE, je les ai retrouvées chez Virginie VARLET avec qui j’ai eu le plaisir de travailler à Saint-Pol-sur-Mer »

Fille d’un papa sidérurgiste, engagé et dévoué au monde associatif et sportif, notamment dans le domaine du tir à l’arc, et d’une maman vendeuse chez Prisunic, Christine cultive depuis toujours des liens familiaux, amicaux et professionnels entre Dunkerque, Fort-Mardyck et Saint-Pol-sur-Mer. Il y a dix ans, elle a donc applaudi des deux mains la signature de la convention d’association entre ces trois communes qui lui sont chères.

« Aujourd’hui, je souhaite aller plus loin, aux côtés de Patrice VERGRIETE, pour notre ville de Dunkerque et pour ses communes associées, pour poursuivre la construction d’un avenir meilleur pour tous, pour combattre l’immobilisme et la haine. C’est pour cela que j’ai rejoins Dunkerque en mouvement et que j’y ai trouvé ma place, au côté de femmes et d’hommes de tous horizons, dans une vraie richesse associative de cœur et d’idées. »

« La qualité d’écoute, la simplicité du contact avec les habitants que je connais chez Patrice VERGRIETE, je les ai retrouvées chez Virginie VARLET avec qui j’ai eu le plaisir de travailler à Saint-Pol-sur-Mer, plus particulièrement sur le projet de rénovation urbaine et sociale des quartiers quand elle était première adjointe et l’élue la plus active et attentive auprès des habitants. »

« La transformation du quotidien des Dunkerquois, c’est du concret ! », conclut Christine en souriant. « Je suis fière de pouvoir dire que grâce à la gratuité des transports en commun, nous avons vendu nous aussi notre seconde voiture, pour gagner en pouvoir d’achat mais aussi en pensant à notre environnement ! »

Partagez :
accumsan adipiscing eget venenatis, id, Nullam commodo ipsum elit. tristique